Accueil          Forum          Chat           Liens          Contact
mardi 19 novembre  
Design:
>> Bapama >> Infos du club >> Historique

Le Bapama, une histoire de passionnés

Voici l'histoire du Bapama par son président depuis le premier
jour qui, je le promets, va essayer de rester objectif et relater
au plus juste le déroulement de la vie palpitante
de notre club de Badminton .

La naissance du Bapama

      Le club du Bapama est né sur le perron des cages d'escalier de la résidence Roland Buthier à Mainvilliers. Un groupe d'animateurs (Nicolas, Jérôme, Anne Marie,.) qui trouvaient qu'ils ne se voyaient pas assez toute la semaine au boulot, se retrouvait devant ces habitations pour jouer aux volants sous tous les temps. Puis ils rentraient au chaud et rêvaient de jouer dans de meilleures conditions pour réellement s'affronter.

      De là il m'a été demandé vu que je connaissais bien les élus de la ville, de les contacter pour obtenir une salle des sports. Mr Lejeune, adjoint aux sports, répondit que l'idée était bonne mais il fallait créer un club.

      Nous voilà partis pour des soirées création de club avec une multitude de sujets et décisions à prendre comme le nom du club, les statuts à rédiger, un projet club, les rôles de chacun. C'était parti, tout était lancé !!

      Nous obtenons deux créneaux horaires le dimanche matin et le lundi soir. Le club ouvre ses portes officiellement en février 92 avec une vingtaine de personnes surtout des amis et presque toute la famille Lesage, il fallait bien se remettre à faire du sport, un jour !!!

      En résumé le Bapama est à l'origine une histoire de copains qui souhaitaient à travers ce projet prolonger leur échange. Mais très vite il a fallu s'organiser car ce sport comme notre club a vite profité de l'élan qui entoure cette activité nouvelle.

Une mutation en douceur

      Le club, dès la rentrée 92/93, va continuer à grandir avec l'arrivée de quelques jeunes qui ont fréquenté la maison de quartier, un groupe de potes qui est arrivé avec une bonne dynamique. Pour l'anecdote, ce sont eux qui nous ont appris à compter les points correctement.

      Puis surtout les premiers contacts avec les autres clubs comme l'ASPTT Chartres en création et surtout le club de Lucé et son équipe dirigeante qui nous a soutenus avec en tête la famille Rogron, merci à eux.

      Nous sommes invités à participer à des réunions de Ligue, où on en sort effarés devant cette guéguerre de chefs qui ronge nos institutions, ah le pouvoir !!

      En tout cas nous étions bien décidés à ne pas trop nous occuper de tout cela et à rester tranquillement dans notre coin.

      Mais tout de même, nous voulions progresser surtout Fred et Thierry et les voilà partis pour une formation d'entraîneurs, puis les premiers tournois officiels. Et enfin les premiers titres en championnat de Ligue avec Fred, Thierry et moi-même.

      Les choses devenaient sérieuses même si le club ne reposait plus que sur très très peu de personnes. Nous atteignons chaque année des records de licenciés, les jeunes arrivaient en force et progressaient vite grâce à nos entraîneurs. Certains marqueront la vie du club par la suite comme Christophe, Loëtitia, Emeline, Xavier, David, pardon à ceux que j'oublie.

Tout s'accélère

      A partir de 98, le club va prendre une dimension supplémentaire avec divers éléments mais tout est parti d'une assemblée générale bien préparée. Le club devenait important, sous l'impulsion de Fred qui en voulait toujours plus, ce n'est pas un reproche mais c'est lui qui a impulsé beaucoup de choses parfois par des coups de gueule, d'autre fois par des repas de famille qui avaient comme sujet principal le Bapama, mais on avançait, trop seul.

      Alors pendant toute une saison j'ai parlé, argumenté, choisi, incité, d'autres pourront penser que j'ai même manipulé. Mais j'ai réussi à bâtir autour de moi, une nouvelle équipe d'administrateurs qui depuis n'a pas cessé d'évoluer mais en respectant certains critères que je voulais et qui sont vrais encore aujourd'hui comme une certaine parité entre les compétiteurs et les non compétiteurs, avec des parents, avec des jeunes et bien sur avec la recherche constante d'amitié.

      Dans tous les cas la sauce a pris et le Bapama en a grandement profité avec la création d'un emploi jeune ; mais pas n'importe lequel, avec quelqu'un de chez nous, un pur produit, notre Loëtitia. On dit souvent que c'est quand les personnes partent que l'on s'aperçoit de tout ce qu'elle apportait. Et bien moi j'y crois car elle était parfois punaise mais elle a fini d'apporter à ce club ce grain de folie et cette identité propre au Bapama. C'est à cette époque que le club est devenu pour moi une personne à part entière. Quand on parle de ce club avec des partenaires, d' autres clubs, des institutionnels, entre nous, on en parle comme d'une personne, avec le IL.

      C'est à cette période que nous avons lancé de grands projets en vrac : la Nuit du Badminton pour le Téléthon, nos premiers tournois officiels, les camps d'été, des stages pendant les vacances, l'école de Badminton, le bapamag, le sandwich Bapama, nos lots d'accueil spécifique.

      Je ne vous parle pas trop de nos résultats, mais dans l'ensemble, tous les ans nous pouvons nous narguer de très bonne performance, même chez les filles avec comme chef de fil Stéphanie (mais elle est bien plus que ça dans ce club, merci à toi). Tant que je suis sur le sujet des filles, elles ont un rôle prépondérant dans ce club alors merci à elles avec Lydie, ma sour avant tout, et notre juge arbitre, Marie-Odile ma confidente et une secrétaire hors pair, des perles précieuse comme Véro, Sabine et bien sur Cindy, ma tête et bien plus.

      Pour en revenir aux résultats, c'est par le championnat par équipe que je vais résumer notre parcours, vrai esprit d'équipe, plaisirs avant tout, sens du devoir par respect de ses partenaires, de son club et de ses couleurs. Aujourd'hui encore cette volonté existe !!

Après l'horreur, la volonté de poursuivre

      Le départ de Loëtitia vers les étoiles aurait bien pu ébranler tout l'édifice autour du Bapama, mais non !!! Tous les acteurs du club ont décidé de poursuivre l'aventure en se serrant les coudes et grâce à des regroupements comme le séminaire, chacun a pris ses responsabilités pour poursuivre notre développement, avec un cour gros comme cela, une étoile dans notre logo pour le souvenir et surtout la volonté de ne pas oublier les valeurs que nous voulons garder dans ce club.

      Cette période noire sera gravée à jamais dans les esprits de beaucoup de Bapamiens. Et même s'il n'est plus question de recréer un emploi, nous avons prouvé tous ensemble que ce club était sur de bons rails et pouvait voir venir. Merci à tous.

Le Bapama, d'aujourd'hui

      Maintenant le club profite de son élan pour développer des petits plus en permanence, comme la Boutique , une tenue club pour les championnats par équipes, une machine à corder, un Bapamag, un site Internet, un loto, des ventes de plantes et de chocolats, un calendrier.

      Des joueurs viennent nous rejoindre et apportent à leur tour une plus valu même si parfois, nous devons leur sembler un peu bizarre car les Bapamiens sont d'étranges petits bonhommes pleins d'envies, de mours bizarres mais où il fait bon vivre vu que beaucoup reste très fidèles. Nous ne pouvons que souhaiter que cela dure le plus longtemps possible et que sera inculqué aux nouvelles générations de bapamiens notre plaisir de faire du Badminton avec ce grain de folie et d'envie.

      Voilà je finis un peu comme un vieux combattant qui donne une leçon mais à l'aube de notre quinzième saison d'existence, je tenais à partager avec vous tous, l'histoire d'une bande de copains car hier comme aujourd'hui c'est bien l'histoire du Bapama.

MARC LESAGE           

 



BAPAMA (Badminton Passion Mainvilliers) :: Site internet :: Webmaster Rémy LOUISIN